MORT AVEUGLE – Karin SLAUGHTER

« Tu ne comprends pas, reprit-elle. Si tu ne me laisses pas travailler là-dessus, alors tu auras un autre macchabée pour ta petite amie. »

20180218_164605.jpg


Titre : Mort aveugle

Auteur : Karin SLAUGHTER

Genres : Thriller, Suspense, Mystère, policier

Nombre de pages : 491 pages

prix : au alentours de 8 € je crois, je l’ai eu gratuitement pour l’achat de 2 autres livre 

Edition lu : Harper Collins POCHE

Date de parution : 2017


Résumé : 

Les apparences sont souvent trompeuses. Ainsi, Grant County a tout de la petite ville tranquille du vieux Sud américain où il fait bon vivre et aimer son prochain. Une ville tranquille, où est pourtant retrouvée une jeune femme sauvagement violée et mutilée dans un diner local. Puis une autre, violée et mutilée elle aussi. Resurgissent alors les rancœurs et les secrets des uns et des autres, enfouis au fil du temps. Des haines qui font craquer le vernis de Grant County et en révèlent l’horreur.


Mon avis : 

C’est un livre que j’ai adoré ! Le suspens est tenu jusqu’au bout, et s’en deviens presque fou, quand on croit enfin savoir, on sais mais pas vraiment, c’est assez étrange et c’est fantastique.

J’ai adoré la fin ! Elle était tellement surprenante. Mêlé à ce roman plein de mystère quelques histoires d’amour, et vous avez le roman parfait ! J’ai adoré le lire, et je suis presque sûre que je le relirais. C’est assez dur de ne pas spoiler, et c’est pour quoi je dois m’abstenir de hurler au tueur ! Alors je vais arrêter de dire a quel point la fin est incroyable et vous dire d’aller le plus vite possible l’acheter.

Et évidemment, c’est un 5/5 que ce livre mérite !!

MA NOTE : 5/5 

Publicités

Central Park – MUSSO

« Il suffit d’un instant. Un regard. Une rencontre. Pour bouleverser une existence. La bonne personne, le bon moment. Le caprice complice du hasard. »


20170608_211723


ISBN : 226627628X


Titre : Central park

Auteur : Guillaume MUSSO

Nombre de pages : 443 pages

Prix : 8 €

Edition lu : Pocket

Date : 05/01/2017


Résumé :

Alice et Gabriel n’ont aucun souvenir de la nuit dernière…
… pourtant, ils ne sont pas près de l’oublier.

New York, huit heures du matin.
Alice, jeune flic parisienne, et Gabriel, pianiste de jazz américain, se réveillent menottés l’un à l’autre sur un banc de Central Park. Ils ne se connaissent pas et n’ont aucun souvenir de leur rencontre.
La veille au soir, Alice faisait la fête avec ses copines sur les Champs-Élysées tandis que Gabriel jouait du piano dans un club de Dublin.

Impossible ? Et pourtant…

Les questions succèdent à la stupéfaction. Comment se sont-ils retrouvés dans une situation aussi périlleuse ? D’où provient le sang qui tache le chemisier d’Alice ? Pourquoi manque-t-il une balle dans son arme ?
Pour comprendre ce qui leur arrive et renouer les fils de leurs vies, Alice et Gabriel n’ont pas d’autre choix que de faire équipe. La vérité qu’ils vont découvrir va bouleverser leur existence…


Mon avis :

Je n’avais jamais lu de Musso et j’en avais entendu énormément de bien, et bien je ne regrette pas du tout !

Au début j’avoue ne pas avoir était très emporté, mais les événements arrivent de plus en plus intenses et les un après les autres. Ce qui rend le récit super, à peine le temps de digérer un rebondissement, qu’un autre fait sont apparition.

J’ai adoré le style d’écriture, les description juste assez longues et juste assez présentent, qui se marient parfaitement avec l’histoire.

J’ai beaucoup aimé les personnages, Gabriel, et sa personnalité changeante, passant de petit enfant irresponsable et heureux, a l’homme sérieux et plein de tristesse qu’il est. Alice, cette femme de caractère, têtue comme une mule,  ( oui je me suis reconnue dans son caractère de caca c’est bon roohh ) , forgée par le malheur qui s’est abattu sur elle.

C’était un récit intense, qui vous fait passer une nuit blanche, tellement les événement sont étonnants et inattendus.  Toute mes suppositions concernant le fin mot de l’histoire ont était abandonnées au fur et à mesure de ma lecture, et je suis restée sans mot fasse a cette fin des plus incroyables.

C’est un coup de cœur