Central Park – MUSSO

« Il suffit d’un instant. Un regard. Une rencontre. Pour bouleverser une existence. La bonne personne, le bon moment. Le caprice complice du hasard. »


20170608_211723


ISBN : 226627628X


Titre : Central park

Auteur : Guillaume MUSSO

Nombre de pages : 443 pages

Prix : 8 €

Edition lu : Pocket

Date : 05/01/2017


Résumé :

Alice et Gabriel n’ont aucun souvenir de la nuit dernière…
… pourtant, ils ne sont pas près de l’oublier.

New York, huit heures du matin.
Alice, jeune flic parisienne, et Gabriel, pianiste de jazz américain, se réveillent menottés l’un à l’autre sur un banc de Central Park. Ils ne se connaissent pas et n’ont aucun souvenir de leur rencontre.
La veille au soir, Alice faisait la fête avec ses copines sur les Champs-Élysées tandis que Gabriel jouait du piano dans un club de Dublin.

Impossible ? Et pourtant…

Les questions succèdent à la stupéfaction. Comment se sont-ils retrouvés dans une situation aussi périlleuse ? D’où provient le sang qui tache le chemisier d’Alice ? Pourquoi manque-t-il une balle dans son arme ?
Pour comprendre ce qui leur arrive et renouer les fils de leurs vies, Alice et Gabriel n’ont pas d’autre choix que de faire équipe. La vérité qu’ils vont découvrir va bouleverser leur existence…


Mon avis :

Je n’avais jamais lu de Musso et j’en avais entendu énormément de bien, et bien je ne regrette pas du tout !

Au début j’avoue ne pas avoir était très emporté, mais les événements arrivent de plus en plus intenses et les un après les autres. Ce qui rend le récit super, à peine le temps de digérer un rebondissement, qu’un autre fait sont apparition.

J’ai adoré le style d’écriture, les description juste assez longues et juste assez présentent, qui se marient parfaitement avec l’histoire.

J’ai beaucoup aimé les personnages, Gabriel, et sa personnalité changeante, passant de petit enfant irresponsable et heureux, a l’homme sérieux et plein de tristesse qu’il est. Alice, cette femme de caractère, têtue comme une mule,  ( oui je me suis reconnue dans son caractère de caca c’est bon roohh ) , forgée par le malheur qui s’est abattu sur elle.

C’était un récit intense, qui vous fait passer une nuit blanche, tellement les événement sont étonnants et inattendus.  Toute mes suppositions concernant le fin mot de l’histoire ont était abandonnées au fur et à mesure de ma lecture, et je suis restée sans mot fasse a cette fin des plus incroyables.

C’est un coup de cœur

Publicités

NE LE DIT A PERSONNE – Harlan Coben

« Pardon, je t’aime… »

livre.jpg


ISBN : X


Titre : Ne le dis à personne

Auteur : Harlan Coben

Genre : Policier

Nombre de pages :

Prix : 7.80 €

Edition lu : Pocket

Date : 08/04/2004


Résumé :

Imaginez…
Votre femme a été tuée par un serial killer.
Huit ans plus tard, vous recevez un e-mail anonyme.
Vous cliquez : une image…
C’est son visage, au milieu d’une foule, filmé en temps réel.
Impossible, pensez-vous ?
Et si vous lisiez Ne le dis à personne… ?


Mon avis :

Ce livre m’a assez plu, plein de rebondissements. Révélations aux dernières pages, révélations insoupçonnés !

Cette homme qui cherche désespérément sa femme, perdu entre la joie, la stupeur et la peur, la peur de s’être fait avoir par un canular, cependant certain au fond de lui qu’il n’en ai rien. Ces prises de risques, cette histoire d’amour formidable ! Cette homme amoureux, désespéré de revoir celle qu’on lui a arraché brutalement, cette homme qui va risquer sa vie pour avoir un seul petit espoir de pouvoir la revoir , en vie

Un roman de règlements de comptes, de meurtres, de trahissons, de secrets, d’amour et de haine !

Note : ☆ ☆ ☆ ☆ (4) /5 

J’ai bien aimé !

LA RÉVOLTÉE – Guy de Cars

« Il ne faut jamais s’opposer à un grand amour vrai : ça ne fait qu’engendrer le malheur ! »

DSC_0053


ISBN : X


Titre : La revoltée

Auteur : Guy des Cars

Genre : Policier

Nombre de pages : 314 pages

Prix : autour de 2 à 3 € d’occasion ( J’ai eu le livre par une voisine, en cherchant sur internet, je n’ai trouver que des livres d’occasion )

Edition lu : Flammarion

Date : 01/01/1973


Résumé : 

-> Je n’ai pas trouver le résumé de l’édition que j’ai lu, et honnêtement je n’ai pas eu le courage de tout retaper et puis je trouve d’ailleurs  que le résumé n’est pas super ,alors je met un résumé de l’édition « J’ai lu »

« Crime monstrueux à Nancy: une jeune fille de la haute société abat son père, industriel connu, sous les yeux de sa mère, qui n’est que légèrement atteinte ».
Pourquoi Valérie, 21 ans, a-t-elle accompli ce geste horrible, inexplicable ? Les Lebrun lui ont tout donné. Ils l’ont adoptée à l’âge de 6 ans, lui ont offert un nom plus qu’honorable, un foyer chaleureux, un avenir doré, l’éducation, le confort, le grand luxe même… Alors ? C’est la question que Gilles Burnier, fiancé et amoureux fou de Valérie, vient poser à Victor Deliot, le vieil avocat déjà rencontré dans La brute. Plus on chemine dans le livre, plus le mystère s’épaissit, il ne se résout que dans lés dernières pages: c’est là tout le sec et de l’immense talent de Guy des Cars.


Mon avis :

Le suspens est admirablement soutenu jusqu’aux toutes dernières pages ! Je n’arrivais pas à lâcher ce livre, tellement le suspens était présent, la raison pour laquelle Valérie à abattu son père adoptif ne sera révélée qu’aux dernières pages, pourtant connu de son avocat depuis presque le début. C’est avec des « notre secret »; « ce que nous savons » (etc),que Deliot l’avocat et Valérie l’accusée parlerons de ce mystérieux déclencheur d’un tel acte.

C’est aussi une merveilleuse histoire d’amour qui est racontée, prouvant que l’amour – le véritable Amour avec un A majuscule ! – est plus fort que tout, que la haine, que tout les malheurs du monde ! C’est grâce à l’amour de Gilles que Valérie arrêtera de se terrer dans son silence ,et c’est grâce à lui aussi qu’elle sera défendue par un avocat avec beaucoup de cœur, qui se démènera dans ce procès pourtant semble-t’il perdu d’avance !

Le personnage de l’avocat déjà présent dans La brute du même auteur, rend ce récit étonnamment vraisemblable.

C’est un livre que j’ai vraiment dévorer de la première a la dernière page !

Note : ☆ ☆ ☆ ☆ ☆ (5) / 5