HONEYTRAP – Olivia Miller

IMG_20170325_220449_401

ISBN : X


Titre : Honeytrad

Auteur : Olivia Miller

Genre : Romance

Nombre de pages : pages

Prix : 4.50  €

Edition lu : Hachette

Date : 01/02/2017


Résumé :

Riley McDean est une belle et brillante étudiante londonienne, branchée et passionnée de littérature, en couple avec un gentil garçon: tout semble sourire à cette jeune femme qui mène une existence en apparence sans vagues. Pourtant, la vie de Riley est bien plus périlleuse et exaltante qu’il n’y parait. Parce que parfois, voyez-vous, elle devient une autre: Marilyn Kane, Honeytrap, payée pour séduire des hommes mariés. Et cette double vie d’étudiante et de femme fatale lui convient parfaitement… Jusqu’au jour où on lui confie un dossier un peu particulier. Lui, c’est Crawford Holloway, le dossier 418. Il est en couple, beau, très beau même. Sûr de lui, intelligent, malicieux, féru de littérature et sportif, Crawford est tout à fait le type d’homme qui plaît à Marilyn Kane. Mais il reste un dossier, un simple dossier à traiter. Et ça, Marilyn Kane ne doit pas l’oublier…


Mon avis :

Dans l’ensemble j’ai vraiment apprécier l’histoire. On s’attache rapidement a Riley et a sa double vie aussi. Et Crawford, mais Ho mon dieu ! On sens sa sexualité à des kilomètres ! Incroyable. Tout bonnement fabuleux je vous dit ! Non mais s’il vous plait, un homme beau sexy et qui aime la littérature, c’est un don du ciel ! Cette Riley a énormément de chance , je vous le dit, énormément.

Ce que j’ai moins apprécier c’est l’absence de la meilleur amie de Riley, mais bon dieu il faut exploiter cette magnifique personnalité, mais merci a l’auteure de m’avoir rassuré, ce sera exploité dans le prochain tome !

Ensuite je dirais que les nom de chapitre était assez originaux mais, trop révélateur de l’histoire. Et c’est vraiment dommage, dans le début c’est intéressant mais à la longue ce faire spoiler par le livre lui même est assez, assez étrange. En réalité j’ai arrêté de lire les titres de chapitre pour savourer cette histoire. Mais chut, ça reste entre nous !

Petit mot sur l’age :  Dernière chose, un petit mot sur l’age, je conseille ce livre a un public mature, je pense que 15 ans c’est bien ( non pas parce que j’ai 15 ans ), bon peut être 16 d’ailleurs. En faite je m’explique, il y a une scène d’ébat sexuel, pas très hard mais explicite tout de même et non pas que sa puisse choquer mais c’est assez explicite quoi alors il faut être assez mature. Enfin bref a ne pas faire lire aux bambins de 6e

 Note : ☆ ☆ ☆ ☆ (4) /5 

J’ai bien aimé !

Publicités

NE LE DIT A PERSONNE – Harlan Coben

« Pardon, je t’aime… »

livre.jpg


ISBN : X


Titre : Ne le dis à personne

Auteur : Harlan Coben

Genre : Policier

Nombre de pages :

Prix : 7.80 €

Edition lu : Pocket

Date : 08/04/2004


Résumé :

Imaginez…
Votre femme a été tuée par un serial killer.
Huit ans plus tard, vous recevez un e-mail anonyme.
Vous cliquez : une image…
C’est son visage, au milieu d’une foule, filmé en temps réel.
Impossible, pensez-vous ?
Et si vous lisiez Ne le dis à personne… ?


Mon avis :

Ce livre m’a assez plu, plein de rebondissements. Révélations aux dernières pages, révélations insoupçonnés !

Cette homme qui cherche désespérément sa femme, perdu entre la joie, la stupeur et la peur, la peur de s’être fait avoir par un canular, cependant certain au fond de lui qu’il n’en ai rien. Ces prises de risques, cette histoire d’amour formidable ! Cette homme amoureux, désespéré de revoir celle qu’on lui a arraché brutalement, cette homme qui va risquer sa vie pour avoir un seul petit espoir de pouvoir la revoir , en vie

Un roman de règlements de comptes, de meurtres, de trahissons, de secrets, d’amour et de haine !

Note : ☆ ☆ ☆ ☆ (4) /5 

J’ai bien aimé !

LA RÉVOLTÉE – Guy de Cars

« Il ne faut jamais s’opposer à un grand amour vrai : ça ne fait qu’engendrer le malheur ! »

DSC_0053


ISBN : X


Titre : La revoltée

Auteur : Guy des Cars

Genre : Policier

Nombre de pages : 314 pages

Prix : autour de 2 à 3 € d’occasion ( J’ai eu le livre par une voisine, en cherchant sur internet, je n’ai trouver que des livres d’occasion )

Edition lu : Flammarion

Date : 01/01/1973


Résumé : 

-> Je n’ai pas trouver le résumé de l’édition que j’ai lu, et honnêtement je n’ai pas eu le courage de tout retaper et puis je trouve d’ailleurs  que le résumé n’est pas super ,alors je met un résumé de l’édition « J’ai lu »

« Crime monstrueux à Nancy: une jeune fille de la haute société abat son père, industriel connu, sous les yeux de sa mère, qui n’est que légèrement atteinte ».
Pourquoi Valérie, 21 ans, a-t-elle accompli ce geste horrible, inexplicable ? Les Lebrun lui ont tout donné. Ils l’ont adoptée à l’âge de 6 ans, lui ont offert un nom plus qu’honorable, un foyer chaleureux, un avenir doré, l’éducation, le confort, le grand luxe même… Alors ? C’est la question que Gilles Burnier, fiancé et amoureux fou de Valérie, vient poser à Victor Deliot, le vieil avocat déjà rencontré dans La brute. Plus on chemine dans le livre, plus le mystère s’épaissit, il ne se résout que dans lés dernières pages: c’est là tout le sec et de l’immense talent de Guy des Cars.


Mon avis :

Le suspens est admirablement soutenu jusqu’aux toutes dernières pages ! Je n’arrivais pas à lâcher ce livre, tellement le suspens était présent, la raison pour laquelle Valérie à abattu son père adoptif ne sera révélée qu’aux dernières pages, pourtant connu de son avocat depuis presque le début. C’est avec des « notre secret »; « ce que nous savons » (etc),que Deliot l’avocat et Valérie l’accusée parlerons de ce mystérieux déclencheur d’un tel acte.

C’est aussi une merveilleuse histoire d’amour qui est racontée, prouvant que l’amour – le véritable Amour avec un A majuscule ! – est plus fort que tout, que la haine, que tout les malheurs du monde ! C’est grâce à l’amour de Gilles que Valérie arrêtera de se terrer dans son silence ,et c’est grâce à lui aussi qu’elle sera défendue par un avocat avec beaucoup de cœur, qui se démènera dans ce procès pourtant semble-t’il perdu d’avance !

Le personnage de l’avocat déjà présent dans La brute du même auteur, rend ce récit étonnamment vraisemblable.

C’est un livre que j’ai vraiment dévorer de la première a la dernière page !

Note : ☆ ☆ ☆ ☆ ☆ (5) / 5

La journée de la femme 

Nous sommes le 8 mars, et c’est la journée de la femme ! Hé oui mesdames c’est notre journée. Certaines en profite pour initier leur homme au ménage, – elle n’ont peut être pas tord d’en profiter -. Mais le plus important, ce n’est pas de transformer son homme en parfaite fée du logis mais de comprendre le sens de cette journée et sa nécessité.

Cette journée internationale revendique les droit de la femme et notamment l’égalité homme-femme.

Par exemple le port du pantalon, avant 2013, les femmes étaient des hors la loi lorsqu’elle portaient un pantalon. Bon,évidemment il y a des problèmes plus importants !

Dans certains pays les femmes n’ont aucun droit – à part celui de se taire peut être ? – pendant que l’ont chipote pour des salaires différents certaines femmes n’ont pas le droit de travailler !

Je ne vais pas lancer un débat sur l’égalité salariale, ménagère, etc.

Une étude du Credoc montre que 60% des hommes ne font ni le ménage, ni la vaisselle. ( Messieurs, aussi étonnant que cela puissent paraître, les éponges ne mordent pas !) et puis toujours selon credo, 93% des femmes effectuerais les tâches ménagère er s’occuperait des enfants ! 


Bon en réalité j’avais plutôt envie de parler de  » Une fois pour toutes: rire contre le sexisme  » que j’ai regarder sur France 4 et que j’ai adoré. Enfin, je ne vous cache pas que certains sketch laisse un peu à désirer.. Mais dans l’ensemble l’initiative était vraiment super. 

La présentatrice était pleine de vie et les comédiens était vraiment super ! J’ai bien aimé l’esprit « bon enfants » de cette émission. 

J’ai beaucoup aimé le respect de la femme toute en se moquant d’elle, avec l’explication – absurde, mais c’est le but – de la raison pour laquelle les salaires des femme sont moins élevés , la moustache et plein d’autres sketchs d’ailleurs

En bref, à regarder en replay si vous avez raté ça ! 

Le replay ici ! 

Ma petite question : L’avez vous vu ? Si oui, avez vous apprécié ?

LA DYNASTIE DES O’CONNELL – Sandra Marton

♥ SOUS L’EMPRISE DU DÉSIR  ♥

« Six frères et sœurs, beaux, riches et puissants. Les O’Connell ont tout pour être heureux. Excepté, peut-être, l’amour… »

_20170224_151655

ISBN : X


Titre : Sous l’emprise du désir

Auteur : Sandra Marton

Genre : Romance

Nombre de pages : 474 pages

prix : 7.50 €

Edition lu : Harlequin

Date de parution : 24 mai 2012


Résumé :

Orgueil et passion

Megan O’Connell ne décolère pas. Au sein de son cabinet d’affaires, c’est elle qui devait prendre en main le dossier de l’émirat du Suliyam, et voilà qu’on le lui retire à la dernière minute! Tout cela parce que l’émir Qasim refuse de traiter avec une femme ! Altesse ou pas, elle compte bien lui dire sa façon de penser à ce Qasim.

A quitte ou double

Savannah n’a pas le choix. Pour sauver sa sœur des griffes du malfrat notoire qui la retient prisonnière, elle doit aider ce dernier à se venger de Sean O’Connell. Sa mission : séduire le beau Sean et le pousser à perdre sa fortune. Ce serait plus facile si Sean n’était pas si incroyablement attirant…

Un serment pour la vie

Suite à la disparition d’un couple d’amis, Briana O’Connell apprend qu’elle est la tutrice légale de leur fille de six mois, Cristina. Une responsabilité qu’elle accepte volontiers. Jusqu’à ce qu’elle découvre qu’il lui faudra l’assumer avec le parrain de Cristina, le très hostile – et trop séduisant – Gianni Firelli…


Mon avis :

Il s’agit de 3 nouvelles, la premier parlant de Megan et Qasim, la seconde de Svannah et Sean et la troisième – et dernière – de Briana et Gianni .

Le style du livre m’a assez plu dans l’ensemble, il n’a ( enfin je pense ) que pour but de distraire, les fanas de romans d’amours seront servis avec celui-ci, on s’attache plus ou moins aux personnages, sachant qu’au final il finirons ensemble, de ce côté-ci il n’y a pas de suspect ,c’est plus le déroulement de l’histoire qui vaut la peine d’être lu. Donc je ne vous cache pas que qu’il s’agit de « Happy-end » ,et, ce n’est pas plus mal ! Un peu de romance dans ce monde de brute ! haha

Ce volume est le dernier de La saga des O’Connell dont le premier tome Le feu de la passion ,qui a été publié en mars 2012. J’ai lu ce tome sans savoir qu’il y en avais d’autres avant et honnêtement sa ne m’a en aucun cas gêné dans ma lecture puisque les nouvelles sont indépendante les unes des autres tout en étant liés en même temps, puisque les personnages sont liés entre eux.

En conclusion : Un roman plutôt simple à lire, avec des histoires d’amours vibrantes.

Note : ☆ ☆ ☆ (3) / 5 

TIMIDE – Sarah Morant

« A ma sœur, mon petit ange… »

_20170219_204510-1

ISBN : 978-2-01-700721-0


Titre : Timide

Auteur : Sarah Morant

Genre : Romance

Nombre de pages : 451 pages

Prix : 16.90 €

Edition lu : Hachette roman

Date de parution : 09/11/2016


Résumé : 

Discrète, discrète, discrète…

Parce que c’est tellement plus facile de fuir le jugement des gens plutôt que de l’affronter en face.

Réservée, réservée, réservée…

Parce qu’elle se sent tellement mieux en faisant comme si rien ne c’était passé.

Aimée, aimée, aimée…

Parce qu’il va entrer dans sa vie, et tout bouleverser tel un jeu de quilles…

Une fille timide peut cacher tellement plus. Il faut juste qu’une personne prenne la peine de le découvrir.


Mon avis : 

C’est un livre qui garde son suspens jusque la fin, j’en ai dévoré chaque page avec l’envie de savoir, d’enfin savoir ! Et la fin de ne m’a pas déçu, loin de là ! Je l’ai adoré , il ne me reste plus qu’a lire , Fragile de la même auteur, en espérant qu’il soit aussi extra !

Coup de cœur ! ♥

MAMAN DIT QUE C’EST MA FAUTE – Cathy Glass

Un véritable coup de cœur !

 » Le calvaire d’une enfant réduite en esclavage « 

_20170222_181244

ISBN : 978-2-35287-814-8


Titre : Maman dit que c’est ma faute

Auteur : Cathy Glass

Genre : Témoignage

Nombre de pages : 373 pages

prix : 7.65 €

Edition lu : Archipoche 

Date de parution : 14/10/2015


Résumé :

Quel désarroi pour Cathy, quand elle se voit confier Donna par les services sociaux ! La fillette de 10 ans semble porter sur ses épaules toute la tristesse du monde. Le regard vide et ne dit pas un mot.

Mais Cathy possède un don, celui de redonner confiance aux enfants qu’elle accueille chez elle.

Avec Donna le chemin sera long. Elle mettra du temps à révéler l’horreur que les siens lui ont fait subir. Une vrai  vie de souffre-douleur ! Sa mère la battait, l’humiliait, la traitait en esclave et buvait l’argent des allocations…

Comment dès lors ne pas se laisser étouffer par la colère et la rage ? Et, surtout, retrouver le sourire et l’espoir ?

« Accueillir un enfant qui ne peut pas vivre avec sa famille naturelle, c’est lui donner une vie de famille aussi normale que possible. Certains enfants ont terriblement souffert, et vous vous trouvez souvent en train de pleurer avec eux. Mais, s’ils vous quittent en ayant retrouvé le sourire, alors la satisfaction est énorme. »
– Cathy Glass


Mon avis : 

Ce livre est super  FANTASTIQUE. J’ai tout simplement dévoré ce livre du premier au dernier mot ! On s’attache tout de suite aux personnages, à Cathy, Donna et tout les autres ! L’histoire et raconté avec un tel réalisme que j’ai été bercé par chacun des mots. C’est un vrai coup de cœur, sachant en plus que c’est un réel témoignage, que Donna a vécu tout cela, ne rend que ce roman encore plus poignant.

Je me suis surprise a raconter de morceaux du livre à ma maman, comme si j’avais était présente, et le récit et tellement poignant et attachant que la distinction de ma propre vie et de celle de Donna ont était étroitement mêlés. C’est comme si j’avais était présente a chacun des moment de sa vie ( enfin ceux dit dans le livre )

Véritable coup de cœur ♥